menu close

SKORN OF BANANA



Sommaire de la série Mario





















Super Mario Odyssey (8/10)

Super Mario Odyssey

Visez les 999 lunes, ça me fait un peu peur

Genre : Plateforme / Année de sortie : 2017

Publié il y a 9 mois


Retour sur le copieux Mario Odyssey que j’avais déjà fait en 2017 lors de sa sortie. Cette fois, je le refais après avoir fait un marathon de tous les autres jeux Mario juste avant (2D et 3D, ouais, je suis un déglingo). Donc, c’est lequel le meilleur jeu Mario 3D ?

bannière

Sommaire de la série Mario





















Super Mario Odyssey (8/10)


Bon, comme tout a déjà été dit sur le jeu, je ne vais pas forcément m'étendre longuement sur le jeu. Je préviens aussi que je spoile tout sur le jeu, donc ne surtout pas continuer à lire si vous n'avez pas fait le jeu, tant les surprises de fin du jeu sont à découvrir soi-même !

Le Mario avec le meilleur Gameplay, aucun débat possible.

Après avoir fait tous les Mario 3D, c'est clairement cet Odyssey qui supplante tous les autres en ce qui concerne le Gameplay. Attention, je ne dis pas que c'est le meilleur tout court (car un jeu, c'est un tout, Gameplay, Level Design, …), mais concernant le Gameplay, qu'on se le dise, putain qu'il est indétrônable, même tout jeu de plateforme 3D confondu, Mario se contrôle à la perfection. Cela peut se résumer simplement avec l'adage qui est si important pour Nintendo, 'facile et fun à jouer, dur et encore plus fun à maîtriser' (bon j'avoue je l'ai un peu modifié).

Déjà, cette gimmick de pouvoir prendre possession d’un ennemi avec Cappy est rudement efficace et apporte une grande diversité de gameplay sans problème (surtout que chaque monde a son propre bestiaire). Là où les anciens jeux ne pouvaient que varier les plaisirs grâce au level design et à quelques transformations, ce Odyssey nous surprend constamment et fait presque un pied de nez aux anciens jeux (comme les poulpes qui se propulsent avec de l’eau à la manière de JET, Yoshi de Galaxy 2, la créature volante qui reprend la casquette volante de M64), au point que les possibilités en deviennent presque insolentes. Chaque transformation est de plus assez amusante à jouer. On passe rapidement d’une à une autre sans temps mort. En bref, en termes de variété, cela va beaucoup plus loin que tout ce qui existe dans la série.

Pauvre Yoshi qui à oublié de mettre une casquette...

Et on pourrait croire qu’avec toutes ces possibilités, on serait limité dans nos mouvements, comme cela avait été la mauvaise idée dans Mario Sunshine (rappelez-vous de Mario qui était une horreur à jouer dans le passage démuni de son JET !), pour nous forcer à jouer avec les transformations. Heureusement que non, Mario n’a jamais été aussi amusant à jouer. Il possède de nombreuses nouvelles capacités de déplacement grâce à Cappy, dont beaucoup sont cachées et qu'on apprendra au fur et à mesure si on fait partie des joueurs avancés comme moi. Que ce soit les sauts, le rebond sur le chapeau, suivi d'un autre saut, ou encore la technique de lancer de chapeau suivi de la charge au sol et de la roulade (difficile à maîtriser, mais tellement satisfaisant), il y a tellement de techniques avancées pour "casser" le level design que cela donne le tournis. Je mets "casser" entre parenthèses, car il n'est pas rare de trouver des tas de pièces aux endroits les plus inaccessibles, ce qui semble un peu comme un défi annexe lancé au joueur qui se croit plus malin que les développeurs. Même dans le niveau ultime le plus difficile, il est clairement possible de le contourner de toutes les manières si l'on est astucieux et que l'on utilise les transformations de manière inattendue, ou simplement avec des techniques avancées. Cela me fait même penser à des jeux comme Zelda BOTW ou TOTK, avec toutes ces possibilités d'approches qui récompensent sans cesse la curiosité du joueur. Non, vraiment, ne cherchez pas plus loin, aucun débat possible, c'est le meilleur gameplay de la série.

Célébrations de la série

Par contre, en ce qui concerne le level design et la mécanique des Lunes (et même la progression), là, il y a matière à débat, et j'avoue que je préférais quand même l'ancienne formule. Pourtant, le système d'avoir une chiée de lunes partout dans les niveaux se lie harmonieusement au gameplay cité plus haut, car là aussi, on est totalement libre de faire le niveau de la manière dont on le souhaite, sans limite. Mais je ne sais pas, j'ai trouvé le rythme un peu bancal. J'ai moyennement apprécié le fait d'être obligé de finir le jeu pour débloquer véritablement tout le contenu des niveaux. Cela nous oblige un peu à explorer chaque niveau de façon vague dans un ordre presque linéaire, avec une limite de lunes atteinte trop rapidement (parfois même avant d'avoir terminé la "mission" du monde, un peu bête), avant de passer au suivant trop rapidement. Cela signifie qu'on termine rapidement le jeu pour pouvoir enfin débloquer tout le contenu des niveaux, mais pour le coup, cela devient un peu ennuyeux de refaire le jeu monde par monde que l'on connaît déjà (donc plus de surprise) pour récupérer une cinquantaine de lunes à chaque fois. J'ai clairement ressenti une petite lassitude dans le "end game," malgré les trois mondes bonus qui se débloquent après la fin du jeu.

Après, je ne vais pas bouder mon plaisir, le jeu reste d'une grande qualité, et les nombreuses lunes sont pour la plupart amusantes et variées à récupérer. Mais ouais, j'ai trouvé qu'ils sont peut-être allés un peu trop loin dans le délire du "collectathon," ce qui casse un peu la dynamique parfois. Surtout que je jouais qu'avec le perroquet qui te donne un indice à la Mario 64 pour aider à trouver les lunes oubliées (excellente idée de proposer cette alternative plutôt que juste le Toad qui te montre directement l'emplacement des lunes manquées sur la carte !). Et bien que j'aime explorer, quand tu cherches pendant 1h une lune ou ces foutues trois pièces violettes manquantes, bah ouais, parfois j'envie un peu mes parties de Mario Galaxy qui ne souffraient jamais d'aucun temps mort.

Putain, qu'ils sont éclatés quand on y repense

Sinon, les mondes que l'on parcourt sont tous bien variés et surprennent par leurs esthétiques parfois très différentes. Cela apporte beaucoup plus de variété que les thèmes classiques de mondes auxquels on est habitués. J'ai adoré ce côté voyage et exploration du monde, avec le petit guide rempli de commentaires qui sert de carte et nous immerge encore plus. Comme pour beaucoup, mon monde préféré a clairement été New Donk City ! Peut-être en partie grâce au design du monde rempli d'humains aux proportions normales, qui m'a rappelé furieusement le saint des saints Sonic Adventure (pour lequel j'ai beaucoup d'amour), mais pas seulement ! Cela doit aussi être dû à l'excellence du design et aux nombreux et merveilleux hommages au tout début de la série : Pauline en maire de la ville, le festival qui est l'un des moments les plus réussis de la saga, puis même dans le niveau en général, je trouve que les meilleures idées sont là (putain, le cinéma où tu rejoues le premier niveau de Mario Bros, incroyable !). J'ai été émerveillé du début à la fin !

J'adore aussi l'idée de raccrocher les wagons avec Mario 64, avec tous les tableaux qui servent à se téléporter entre les mondes, comme à l'époque avec les tableaux dans le château de la 64, ce qui justifie l'univers de la saga ! D'ailleurs, ce dernier monde que l'on débloque avec le retour du château de Mario 64, quel fan service de taré. Ah, là, ils y sont allés à fond, le retour des étoiles avec l'ancienne musique, le secret de regarder le plafond depuis le tapis du château, le Yoshi sur le toit, les tableaux qui font le "ba ba, ba ba baaah" de sélection de niveau de M64, vider les douves du château avec le petit son qui va bien, putain, quelle orgie de fan service, j'en ai dû changer mon moule-bite plusieurs fois tant j'en ai joui de bonheur. Ah, rien à foutre si je me suis fait avoir par du fan service facile, mais rien que pour ce monde, c'est +1 à la note, puis c'est tout ! On constate d'ailleurs tous ces petits hommages à la saga dans son ensemble. Cela avait déjà été fait de nombreuses fois durant la saga, mais jamais autant que là, que ce soit Donkey Kong, les premiers Mario Bros, Mario Galaxy avec un passage et sa gravité sur des globes en 2D, ou encore, comme on l'a vu dans Mario 64, ce jeu transpire l'amour pour la saga.

The moment du jeu !

Sinon, pour finir, parlons du dernier niveau ultime, devenu un peu un classique dans les jeux Mario, et faut bien le dire, j’ai été un peu déçu. Ça reste un niveau bien plus difficile que le reste du jeu, qui vient tester le joueur sur sa maîtrise de tous les aspects du jeu sur un long parcours d’endurance. Mais pour un joueur habitué, c’est vraiment facile. Je m'en souviens, la première fois que j’ai fait le jeu, j’ai réussi au bout de la troisième fois… Surtout comme dit plus haut, on peut vraiment détruire le niveau, surtout avec la transformation volante (secoue la manette et c’est bon, tu peux aller à la fin direct, bordel !), et avec tous les cœurs sur la route, tu n’es jamais véritablement en difficulté. Mais bon, c’est le joueur hardcore qui parle, qui s’est imposé d’être dans le top 50 000 de toutes les courses Koopas et qui a joué des heures au cache ballon (Ah j’ai oublié de vous parler du mode Multi ? Bah sache qu’il est génial, surtout pour aller chercher cette difficulté manquante !). Autant dire que j’étais plus que chaud sur la fin, peut-être un peu trop !

////////////////

Petit top des mondes

Allez, j’aime bien me prêter à cet exercice, petit top qui classe mes mondes préférés du jeu. Ne seront pas dans ce classement les deux côtés sombres de la lune (plus des épreuves courtes qu’un vrai niveau), ni le monde des nuages et le monde Dark Souls, bien trop petit, et ce sont plus des niveaux de transition. J’ai aimé tout le jeu, le dernier monde du classement ne veut pas dire qu’il est mauvais, juste que c’est le moins passionnant. Allez, on commence par la fin.

13 - PAYS DES CHAPEAUX

C’est le premier qu’on découvre, mais faut bien se le dire, il n’y a pas grand-chose à y faire. D’ailleurs, on se rappelle de son existence en général une fois le jeu fini et quand il faut y retourner pour le 100%, mais à part les Goombas volants, il n’y a pas grand-chose à voir ni à faire. J’aime toutefois beaucoup l’ambiance à la 'l'étrange noël de monsieur jack' bien réussie !

12 - PAYS DE LA LUNE

Là aussi, chouette ambiance et plutôt original avec la gravité de la lune (mais déjà vu dans Mario Land 2 pour les trues gamers), mais le niveau reste une fois de plus très court et avec peu de diversité, et aucune vraie nouvelle transformation, hormis l’incroyable fin avec Bowser, mais ça fait plus vraiment partie du niveau. Ah oui, et rien que pour la lune de l’enfer à récupérer avec le chien, ce monde mérite d’être en bas de la liste !

11 - PAYS DU LAC

Comme pour les autres petits mondes, même reproche, peu de chose à voir et peu de variété, bien que l’on y découvre le Gameplay aquatique, il sera bien mieux exploité dans le pays de la mer, ce qui fait que celui-ci reste un peu dans son ombre. J’ai toutefois bien aimé l’épreuve remplie de fermetures éclair à ouvrir !

10 - PAYS DE BOWSER

Assez original, ce n’est pas un monde rempli de lave pour une fois ! Sinon, hormis ça, bien que j’adore la transformation avec l’oiseau, j’ai été moins emballé par l'aspect linéaire du niveau. Bien que ce soit ça qui le démarque des autres niveaux et qui le rend original, je trouve que ce type de monde ne colle tout simplement pas à l’esprit du jeu, surtout quand il te manque une lune ou des pièces violettes, quel fun de tout parcourir plusieurs fois…

9 - PAYS DES NEIGES

Vous allez me dire que j’ai des goûts de chiottes, mais j’ai beaucoup aimé les courses à base de rebond de ce niveau. Je dis ça car je sais que pleins de gens les ont détestées ! Sinon, j’ai beaucoup aimé l’ambiance type Noël du niveau, et bien que court, il a une bonne diversité dans ses approches (sur la glace, dans l’eau, avec le nuage qui souffle, le bâtiment rempli de salles/épreuves).

8 - PAYS DE LA CUISINE

Dernier de mon classement parmi les gros niveaux du jeu. J’ai trouvé un peu dommage ce design où le niveau est coupé en plusieurs morceaux par la montagne centrale sans aucun moyen de passer par-dessus, ça force un peu trop certains allers-retours, et rend le niveau un peu redondant, et un peu vide car rempli essentiellement de lave. Mais les transformations de boule de feu et le retour des frères marteau sont vraiment sympas, puis le combat contre le piaf dans la marmite est des plus originaux !

7 - PAYS PERDU

Un très bon petit niveau, surtout au début où le joueur est bousculé dans ses habitudes, devant se passer de Cappy. Sinon, j’aime beaucoup les ennemis de ce niveau (les wiggler tropicaux tout moche, ceux qui jettent ta casquette), l’ambiance, la musique (qui me fait ENCORE penser à Sonic Adventure et sa zone de la forêt via la musique, des good vibes en somme), puis cette verticalité est bienvenue.

6 - PAYS DES SABLES

À nouveau une grande diversité dans nos façons de se déplacer dans une vaste zone, que ce soit en ‘taxi’, en volant, via les câbles électriques ou tout simplement à pied. Le level design est aussi bien réussi, en particulier dans/et en dessous de la pyramide, avec son combat de boss qui ne sera pas sans rappeler un certain combat dans une pyramide de Mario 64 ! Puis les transformations en Bill Ball sont vraiment cool, et j’adore aussi le retour des bonshommes de l’île de Pâques de Mario Land !

5 - ROYAUME CHAMPIGNON

Bah oui, je sais, vous vous attendez à ce qu’un gros fanboy comme moi mette ce niveau en premier, mais je sais faire tout de même preuve d'objectivité, m'enfin ! Car hormis mes nombreux orgasmes procurés par tous les hommages à M64 qui le font arriver à cette position, c’est vrai que le niveau est assez basique sinon. Juste une petite zone autour du château à explorer, des objectifs un peu chiants avec les graines/fruits de Yoshi/moutons, mais bas les couilles mon reuf, ça reste un niveau trop bien !

4 - PAYS DES CHUTES

Excellent monde de tutoriel du jeu, après le monde du chapeau, on gagne ici en liberté et on peut commencer à se rendre compte de la puissance des transformations de Cappy, symbolisée avec cette énorme T-rex, véritable symbole du jeu, qui en aura marqué plus d’un. Puis le design vertical du niveau est des plus réussis + l’introduction des passages en 2D + combat contre la grosse vache… grosse Mama lapine à la fin, c’est vraiment trop bien !

3 - PAYS DE LA MER

On arrive au top 3, et j’ai beaucoup aimé ce monde. Là aussi une question d’ambiance, Mario Sunshine étant cher à mon cœur, cette petite plage paradisiaque avec son coucher de soleil ne m’est pas indifférente. Le niveau est aussi très varié, que ce soit au sol ou dans l’eau qui regorge de choses à faire. Puis la transformation du poulpe qui nous fait un remake du JET, c’est clairement ma préférée du jeu ! Puis j’ai aussi adoré le mini-jeu de volley-ball, un immanquable… Non je déconne, ça, c’était de la merde (mais j’ai fait un score de taré dessus cela-dit).

2 - PAYS DE LA FORÊT

Toujours une histoire d’ambiance, et là aussi ce niveau est réussi de ce côté. Que ce soit la surface avec sa musique géniale quand on rentre dans le cœur du niveau, la partie secrète souterraine qui a dû effrayer plus d’un gamin avec son T-rex qui rode dans la pénombre, c’est du tout bon. Le Level design aussi est très varié (très verticale là aussi, la clé de la réussite pour faire un bon niveau), le niveau est vaste, puis la transformation qui permet d’agrandir ses jambes est bien fun, en plus d’être parfaitement exploitée.

1 - PAYS DES GRATTE-CIEL

Je crois qu’on sera nombreux à être d’accord sur le fait que le niveau de Pauline est le plus marquant du jeu, et le plus réussi aussi. Si vaste, c’est le seul niveau vraiment difficile à explorer à 100%, tant il fourmille de détails dans tous les sens avec ces nombreux bâtiments, zones à visiter, toits à explorer et autres pour notre plus grand plaisir… Puis tous ces hommages, l’incroyable festival avec Pauline (que c’est bon de la revoir d’ailleurs !), la possibilité d’aller partout dans le niveau en sautant de la plus haute tour, le mini-jeu de karting, le scooter, les chars et le combat de boss au début… Trop de choses à dire, clairement le NUMBER ONE sans hésitation !


Bon alors, c’est le meilleur Mario 3D ? Franchement, je crois que Mario Galaxy restera le meilleur pour moi, tant il est parfait sur tous les points. Mais ce Mario Odyssey reste toutefois une claque selon moi, notamment grâce à son Gameplay divin qui fait largement passer la pilule du level design à base de trop nombreuses lunes à récupérer, une formule qui fonctionne, mais qui reste à peaufiner. Bref, Nintendo régale, comme toujours.

8/10

visage du gardien de Ultima 7

Un jeu formidable qui m'inspire, j'en ai d'ailleurs écrit une chanson épique que je chante parfois à la taverne de Jhelom !
Bien que le créateur de ce site (qui semblerait venir du même monde que l'Avatar d'après les légendes) ne place pas ce jeu parmi ses plus grands coups de cœur, il y a tout de même passé un excellent moment !
Au passage, êtes-vous au courant que j'ouvre une nouvelle boutique d'archeries à Buccaneer's Den, en face des bains ?