menu close

SKORN OF BANANA



Sommaire de la série Tekken











Tekken 8 (7/10)

Tekken 8

Le jeu ultra complexe où un bot spammeur de 1, 1, 1, 1 atteint le même rang que moi en classé.

Genre : Combat / Année de sortie : 2024

Publié il y a 2 mois


Encore un nouveau titre de cette vénérable et très grande saga du jeu vidéo ! Présenté souvent comme l'un des jeux de baston les plus complexes à apprendre, et accessoirement aussi pour être la série contant la plus longue histoire du jeu vidéo (*l'histoire*, HAHAHAHAHAHA (oui, je ris comme Tidus)), il était temps en 2024, soit 9 longues années après Tekken 7, d'avoir la suite qu'on attendait tous. Et comme pour Tekken 4 en son époque, ce nouvel épisode est probablement l'un de ceux qui bouleverse le plus la formule, en misant ici tout sur l'agressivité.

bannière

Sommaire de la série Tekken











Tekken 8 (7/10)


C’est devenu franchement n’importe quoi les Chevaliers du Zodiaque quand même

Bon, dès le lancement du jeu, on peut déjà être rassuré sur une chose : le jeu possède bien plus de contenu que Tekken 7 en son époque. Rappellez-vous, un pauvre mode histoire plié en 3 heures, et des vieilles cinématiques éclatées au sol pour chaque personnage, cinématiques ayant lieu directement sur l’arène du seul combat à faire pour la débloquer. Tout le reste, c'était venu en DLC, même les Frame data pour le mode entraînement ! Là, quel plaisir, un nouveau mode histoire (avec un grand H pour "Harada, WTF, c’est quoi cette merde ?!"), à nouveau un mini-mode arcade pour chaque personnage pour débloquer pour chacun de vraies bonnes cinématiques à l’ancienne, un mode avec un Avatar moisi mais parfait pour apprendre les rudiments du Gameplay, et j’en passe ! Que c’est plaisant de voir un jeu si complet, qui arrive en plus avec 32 personnages jouables et des modes à gogo. C’est devenu si rare de nos jours, rien qu’à regarder la gueule de Street Fighter 6, qui sort avec à peine 15 persos pour sortir l’autre moitié en DLC. Faut avouer que ça fait plaisir d’être un peu respecté… Bon respect qu’on va vite perdre en constatant les mises à jour post-sortie du jeu, mais on y reviendra !

Et comme à mon habitude avec cette série, j’ai foncé direct sur le mode histoire, j’en pouvais plus la putain de sa race, fallait que j’aie enfin le dénouement de cette incroyable histoire, l’opposition entre Jin et Kazuya, l’opposition du bien contre le mal, le fils contre le père tel une tragédie grecque, pouvoir goûter aux réflexions philo… NAAAAN, je déconne, ça a toujours été de la daube le scénario de cette série. Si on suit l’histoire, c’est juste pour se marrer devant une bonne vieille série Z qu’on se plait à suivre depuis notre enfance, avec un scénario qui enchaîne les clichés et incohérences, tel un joueur de Eddy en ligne qui enchaîne les victoires en spammant 3 et 4 (OUI PUTAIN J’AI LA HAINE).

Ah ouais putain, quand même...

Et autant dire que ça commence fort, wahou la cinématique avec Jin qui monte à la verticale un building avec une moto, pour ensuite la jeter sur un hélico avec Kazuya qui passait juste au-dessus ! Putain que j’adore, j’avais le kiki tout dur, pourvu que tout soit comme ça pour finir sur un personnage qui se fait jeter dans un volcan !... Mais malheureusement, après cette première mission foutrement jouissive, le jeu essaie de mettre en place une histoire sérieuse… Aïe, quelle erreur. Pire encore, il essaie de donner de la profondeur à son personnage Jin, en jouant la carte de la rédemption, en mode il veut expier ses péchés et rejeter le Devil Gen en lui, tout ça, via des dialogues interminables et chiants. Pffff, et toute l’histoire, ça ne va être que ça finalement, il ne va rien se passer de particulier, et à part au milieu avec le tournoi qui est rigolo et la guerre dans la plaine, deux passages qui réunissent quasi tous les persos du jeu pour une énorme mêlée générale sans que ça ait le moindre putain de sens (on dirait une vieille fanfic à ce niveau), bah c’est pas bien ouf. Ça parle longuement pour rien dire, chacun dans sa langue en plus, et c’est affreusement ridicule, mais franchement drôle à voir, genre :

Victor : « Jin, même le pouvoir des baguettes traditions à base d’Expulsion cheaté qui bouffe 40 PV en garde ne peuvent sauver le monde de la folie de ton père ! Tu dois retrouver l’esprit de ta mère morte dans une forêt magique pour gagner en puissance (putain, je raconte n’importe quoi) !»

Jin : « okamari no suzoki sushi kimono Yamete Kudasai… »

Lili : « Hahaha, si tu veux Jin, on peut prendre mon jet privé pour t’amener dans cette forêt magique où il n'existe aucun endroit sûr pour poser l’avion ! HAHAHA, rien ne vaut le thé ! »

Azucena (skin maillot de bain rouge) : « Hey, Café ! »

*Au même moment, Kazuya regarde la scène patiemment et laisse s’enfuir la seule personne au monde pouvant contrecarrer ses plans. Comment cela va-t-il bien pouvoir se finir ? *

Asuka : « Lili, 力こそ全てだ!(traduction : dialogue de merde bouclant sur une rivalité vieille de 15 ans)

Raven (Spawn via téléportation) : « Heihachi Mishima is dead” »

Victor : « Roh, t’es lourd, arrête avec sa Raven… »

Nan mais sans déconner, je me moque, mais je force à peine les traits là. Bref, j’ai bien rigolé durant le scénario, mais plus au dépend du jeu parfois. Il y a tout de même des trucs sympas, on aura par exemple un petit passage rendant un chouette hommage à la bonne vieille époque des Tekken Force, et notamment un combat final assez cool, avec plein de fan service pour ceux ayant connu Jin dans les précédents Tekken (le 3 et 4 notamment). Il y a même ce moment incroyablement débile où ça devient vraiment Saint Seiya le bordel, c’est n’importe quoi, on en vient un peu à regretter la bonne époque des anciens Tekken qui savaient raconter une histoire simple sans autant de bullshit… Mais pouvoir taper avec une énorme épée laser lumineuse, c’est tout de même trop cool, donc ça passe. Dommage aussi pour la fin du scénario, je ne spoilerai pas cette œuvre d’art, mais la *surprise finale*, je l’avais vue venir à des kilomètres, dommage ! Surtout qu’on perd la parfaite occasion de mettre un terme à tout un arc de l’histoire pour partir sur une nouvelle base, dommage, dommage.

Un jeu si généreux en contenu !

Sinon, du côté solo, comme mentionné précédemment, on retrouve un mode consistant en une succession de cinq combats avec chaque personnage pour débloquer une véritable cinématique, comme au bon vieux temps. Elles sont vraiment cool, peut-être un peu trop orientées vers le comique, ce qui fait que les histoires individuelles ne progressent pas vraiment (toujours les mêmes boucles de l'infini avec un Law pauvre, Kuma qui veut baiser une espèce protégée, Bryan zinzin, etc.), mais elles ont au moins le mérite d'être superbement bien réalisées et d'avoir réussi à me faire sourire plus d'une fois. Que ce soit celle de Kazuya qui fait référence de manière obscure à une ligne de texte totalement wtf du manuel du tout premier Tekken, ou du côté plus sérieux avec par exemple celle de Zafina affrontant une vieille connaissance, qui est vraiment cool.

J'ai bien aimé aussi le mode Arcade Quest qu’on parcourt avec un Avatar à personnaliser (Les Mii le déteste). Je ne suis pas spécialement le bon public, mais je trouve que c'est un contenu parfait pour les plus casuals, car il essaie de faire office de didacticiel via un PNJ qui nous accompagne et qui nous encourage et félicite, même en combat. Didacticiel loin d'être parfait, mais qui a le mérite de faire comprendre certains aspects fondamentaux du jeu pour les débutants, un peu à la manière du mode avec le robot dans Tag 2 pour ceux qui ont la référence ! En complément, ils ont même ajouté un mode dans le même esprit mais orienté online, le Fight Lounge, un endroit sympa rempli de bornes d'arcades qu'on explore avec notre avatar, où une trentaine de joueurs sont réunis, d'où on peut lancer autant de combats qu'on veut avec d'autres joueurs. Top, car c'est la seule façon de jouer autant qu'on veut avec des inconnus, là où le matchmaking standard et classé se limite à trois combats maximum. D'ailleurs, on peut même affronter les joueurs en téléchargeant leurs fantômes, sorte d'IA qui essaye de reproduire le propre gameplay des joueurs qui l'entraînent, parfait pour apporter de la variété à ceux qui aiment bien jouer en ligne sans pression.

Créer tout un mode de jeu pour justifier la tenue à poil de Azucena, chapeau les gars 

Et ce n'est pas tout, on a même le retour d'un mode Volley Ball, un remake de celui de Tekken 3 plus précisément ! Un mode parfait à faire avec un pote en offline (mais néanmoins accessible en ligne via le Fight Lounge). C'est un peu n'importe quoi, et comme au bon vieux temps, on jouera à qui trouvera le perso avec le coup le plus pété à donner au ballon (Law est très fort dans ce rôle !) pour pourrir son pote. Mais ça permet de bien rigoler et de changer d’air après de grosses sessions de baston. Le mode entraînement est aussi d'une perfection sans nom. On retrouve tout de celui de Tekken 7, mais encore mieux foutu, notamment la liste des coups, plus propre et mieux rangée, remplie de petites notes sur certains coups quand nécessaire (comme l'entrée unique en stance quand on s'arrête pendant un coup), et même une page résumant les coups essentiels du perso. On dispose même d'un entraînement pour punir certains coups du personnage adverse, puis ajouté à cela des exemples de combos pas dégueux, il y a de quoi bien débuter avec un perso qu'on cherche à découvrir, sans avoir besoin tout de suite de regarder des guides sur Internet. Et le top du top, bien que je ne l'utilise pas assez, c'est le mode replay, qui permet de revoir tous nos combats, et surtout de profiter de conseils avec pause automatique (genre, là, tu aurais pu t'accroupir pour punir derrière sur tel coup). Et encore mieux, le jeu te laisse même reprendre le contrôle du perso au moment où tu le souhaites, afin de corriger et trouver la méthode sur certains coups que tu n'arrivais pas à contrer. C'est tout bonnement incroyable d'avoir autant d'outils pour nous aider à progresser, de mémoire, je n'ai jamais vu ça ailleurs. C’est par exemple le parfait outil pour comprendre comment contrer un fils de pute qui nous à lavé en spammant les coups avec une Reina par exemple.

La castagne !

Côté casting, on peut constater l’arrivée de trois petits nouveaux, tous avec un gameplay servant de porte-étendard à la philosophie du jeu. On a le bon franchouillard, Victor, doublé par Vincent Cassel, qui se place comme le mystérieux chef de Raven. Un gameplay franchement stylé et terrifiant avec son énorme épée, rappelant un peu le style de Noctis dans Tekken 7. Ce personnage sera surtout oppressant en Heat, avec son Expulsion (une attaque sautée recouvrant presque tout l’écran) qui détruit la barre de vie, bloqué ou pas, puis d’un Heat Smash commençant par un low, car pourquoi pas putain. Un des persos les plus efficaces pour performer en ligne rapidement.

Ensuite, on a Reina, qui vient se placer comme la relève de Heihachi (qui cette fois, semble mort pour de bon, fini les Dragon Ball visiblement), en reprenant un peu le style du vieux, c’est-à-dire le style Mishima en plus agressif et brutal. C’est encore plus le cas avec Reina, qui a un gameplay très nerveux, avec des mix-up sur deux nouvelles stances rappelant un peu celles de Lars (lien de parenté qui en est peut-être la cause ? Que de mystères, dit-donc), faisant parfaitement honneur au style de jeu très agressif que ce nouveau Tekken nous fait adopter. Un très bon perso donc, que je n’ai pas forcément aimé jouer, mais que j’ai beaucoup aimé affronter, je la trouve bien énervée, mais honnête, pas trop crado comme pour certains personnages. Et sinon, il y a aussi Azucena, le nouveau personnage insupportable venant remplacer Lucky Chloé dans le rôle du personnage dansant (et pas la peine de la mettre à poil les développeurs pour me faire du charme, ça ne changera rien !). Très rapide et possédant de nombreux outils redoutables à base de feintes et de stances d’oppression dans le genre de celles de Miguel de Tekken 7, c’est un perso incroyablement fort, parmi les plus puissants du jeu. Elle rend, quant à elle, honneur au travail d’animation du jeu, où tous ses mouvements sont juste à tomber tant le personnage est parfaitement bien animé, un régal pour les yeux, surtout avec certaines tenues faut l’avouer... Mais perso, je ne pouvais plus la voir, elle me sortait par le trou de bite, avec son putain de café à la con et sa personnalité de merde. Mais bon, il en faut pour tous les goûts, même les plus mauvais (le fait qu’elle boit du café est un indice).

Mais dans l’ensemble, j’ai trouvé les trois nouveaux persos bien réussis, et même si aucun n'est devenu l'un de mes mains, j’aime bien les affronter et ils sont bien conçus, bien plus marquant que les nouveaux persos de Tekken 7 (hors DLC), qui étais pour la plupart ennuyant à jouer et manquer de personnalité dans leurs Gameplay (Putain Shaheen quoi). C’est aussi l’occasion de constater le retour de Jun, qu’on n'avait pas revue depuis Tag 2, qui reprend son style de l’époque, tout en reprenant un peu des coups d'Unknown par la même occasion. Une très bonne surprise de la retrouver dans un jeu canon de la saga, on l’avait perdue depuis le second opus tout de même. Sinon, comme d’habitude, tous les anciens personnages ont été retravaillés avec de nouveaux coups, et tous ont la mécanique de Heat parfaitement intégrée dans leur moveset. Certains personnages gagnent des coups incroyables, comme Dragunov avec un nouveau coup bas terrifiant, Zafina qui dispose de nombreux nouveaux coups utilisant Azazel contre de la vie (oui, c’est Pichu le bordel). On a Lars qui gagne aussi une nouvelle stance, même Law, gagne d’excellents nouveaux coups avec ses nunchakus, lui procurant un nouveau kit d’approche bienvenu pour le perso. Et que dire de Nina qui n’en a plus rien à branler et qui combat désormais avec ses deux flingues, désormais, foutrement jouissif. C’est sûrement le Tekken qui a connu le plus d’évolutions sur ses anciens personnages, il y a un gros taf qui a été fait sur eux pour les renouveler, et on prend un énorme plaisir à redécouvrir nos favoris.

Une générosité rare donc en contenu, qui vient totalement à contre-courant d’un Tekken 7 qui était lui si pauvre en contenu lors de sa sortie. Mais bon, c’est bien beau tout ça, mais faut-il encore que le principal, les combats, tiennent la route ! Avant de débuter les combats en ligne contre des parfaits inconnus, j’ai beaucoup joué avec mon pote de toujours, avec qui on s’est déjà foutu sur la gueule sur l’ensemble des Tekken de la série, et autant te dire, qu’on l’attendait ce Tekken 8 pour continuer. J’ai comme toujours, entraîné comme il se doit mes personnages préférés, et j’ai principalement joué avec trois personnages : Dragunov (je sais, je sais, mais je le joue depuis Tekken 5 pour ma défense !), Zafina (qui semble-t-il, a pris un gros nerf dans la gueule avec cet épisode… Boaf, à mon niveau, je ne m’en suis pas rendu compte en tout cas), puis Nina, que j’avais main à l’époque de Tekken 3, et qui m’a convaincu dans cet épisode avec ces deux gros arguments… Non, pas les boobs, les flingues bordel. Et par contre, triste pour moi, je ne joue pas Julia ici, que je joue pourtant depuis le tout premier Tekken (Michelle RPZ), car elle n’est plus dans le roster de base, fuck.

Des flingues, car pourquoi pas putain

Durant mon entraînement, j’ai appris tous les nouveaux coups et particularités de cet épisode, notamment sur le fameux Heat, un consommable universel qui rend le personnage ultra dangereux, qui durant son activation (activation soit en armor, soit avec un coup qui fait finir en positif), fait en sorte que les coups font des dégâts même en bloc ( !!), ajoute des nouveaux coups et mixup, et donne accès à un Heat Smash, grosso merdo, l’équivalent du rage drive. Il y a plein d’autres subtilités, comme de nombreux coups pouvant enclencher le Heat s'ils touchent, donnant une barre pleine de heat, ou alors on peut le lancer avec un coup universel, puissant, car il fait office de coup Armor. On a aussi les Heat Dash, qui permettent d'échanger de ce qui nous reste de Heat pour faire un rapide pas en avant, permettant de faire des combos étendus inédits. Bref, le système est d’une grande richesse, et il démontre à lui seul toute la nouvelle philosophie du jeu, l’agressivité.

Car maintenant, tous les combats tournent autour de ce fameux Heat. Tu te prends la sauce, tu ne sais pas comment t’en sortir ? Bim, Heat Burst avec armor, tu enclenches ton Heat et tu forces le neutral. L’autre est défensif ? Bourre-lui de coups dans sa putain de garde en heat, quand il va voir que toute sa barre de vie est en train de fondre, il va vite devoir passer à l’offensive lui aussi. Pire que ça, si tu te retrouves à faire un combo ou alors ton ennemi en fait un, le heat arrête de se consommer le temps que l’enchaînement se termine. Tu combines ça aux très nombreux 50/50 et grab bloquable que avec un coup de chance ou un entraînement débile nécessitant 500 heures d’entraînement, facile de comprendre que la défense n’est définitivement pas viable sur le long terme. Pour autant, le jeu ne récompense pas totalement l’offensif débile, et savoir bien punir et réussir à faire whiff son adversaire feront toujours la différence dans l’arène, juste que, joué comme un bourrin est devenu encore plus simple dans ce Tekken, et je suis pas sûr que c’était forcément ce que la saga avait besoin. D’ailleurs, de nombreuses choses ont été facilitées, je pourrais par exemple évoquer les coups nécessitant de courir (3 X avant), qui se fait maintenant sans problème, même au CAC, ou alors les Back Dash qui sont plus efficaces, réduisant le fossé entre les joueurs moyens et pros. On a même les grabs qui ont un peu changé, qui deviennent désormais quasi invulnérables s'ils passent en CH, ce qui ne change rien pour moi à mon niveau, mais leur redonne de l’intérêt au niveau pro.

Alors qu’est-ce que j’en pense de ce nouveau système de combat dans sa globalité ? Bien je suis mitigé. Je suis pourtant un joueur qui aime bien être agressif, mais je trouve que là, il y a tellement « d’arnaques » permettant de détruire la barre de vie adverse simplement, que le jeu a perdu un peu de sa finesse tactique je trouve. D’autant plus que ces cons de développeurs ont laissé en l’état la rage de Tekken 7 (juste plus le Rage Drive), en plus du Heat. Tu as donc droits à des enchaînements de l’enfer à base de Heat Smash et Rage Art dans la gueule parfois, réduisant à eux deux bien 70% de la barre de vie, bof quoi… Et heureusement, la Rage Art s’évite toujours aussi facilement (ce que j’ai pu en défoncer en ligne des spammeurs de cette merde), mais avoir un coup armor aussi surpuissant (encore un), ça fausse parfois tellement les combats sur leurs fins, où tu n’oses même plus tenter un coup bas sous risque de te prendre une incroyable punition injuste dans la race. Pourtant, j’aime beaucoup le délire du mode Heat, qui confère notamment une particularité unique à chacun des persos. Genre, Kazuya réussira à 100% ses coups électriques, Zafina ne consommera plus de vie sur les coups avec Azazel, etc… Mais je trouve vraiment qu’ils auraient dû virer la rage, elle est de trop pour moi, le Heat la remplace parfaitement.

Mais bon, ce n’est que mon humble avis de joueur moyen qui parle, et malgré le côté ultra bourrin de ce nouveau système de combat, j’ai quand même bien pris mon pied, je ne vais pas vous mentir. Car bien que je trouve ce nouveau gameplay un peu neuneu, je le trouve tout de même ultra jouissif. C'est un peu bizarre, car je le trouve cool, et en même temps, clairement débile. Je veux dire par là que c’est ultra satisfaisant de mettre des branlées à tes adversaires en ligne, mais c’est tout autant injuste d'en prendre ! J’avoue qu’en ligne, j’ai trouvé mon Dragunov abusé, bordel avec tous ces coups en positif, son DB+3+4 terrifiant, ses nouveaux coups rapides allant vers la stance et les autres finissant en positif en block, ce que j’ai pu foudroyer des pauvres gars parfois et vite monter en rang, en me disant « Ah ouais, c’est abusé quand même ! ». Et au contraire, ce que j’ai pu en prendre des branlées, me faisant prendre des chaînes de grab trop faciles à faire mais impossibles à parer proprement à cause de trois possibilités de touche (mais quelle idée de merde), et me prenant parfois des Rage Arts comme une bite aussi.

Laissez-moi vous parler d’un bot sur Twitch qui s’appelle 333333333

Et le plus gros souci, mais ça, j’ai toujours eu du mal avec ça dans la série (mais je trouve que ça s’accentue ici), c’est que jouer ultra agressif est beaucoup trop facile et avec peu de risque. Bien sûr, avec de l’entraînement, on peut tout contrer en trouvant la faille dans les enchainement pour y glisser un jab, mais justement, avec de l’entraînement, contrairement à un joueur agressif qui spam des enchainements sans réel contrepartie. Parfois, j’ai pu tomber sur des putains de singes en ligne, spamant leurs strings 50/50 dans tous les sens, comme Eddy, Reina, Azucena, et clairement, je me suis parfois fait enculer sans pouvoir rien y faire, tant ça demande plus d’efforts du côté défensif pour réussir à contrer une pluie de coups infinie peu lisible, sans se prendre un CH hasardeux dans la gueule parce que tu as eu le malheur d’essayer de t’en sortir. Le représentant parfait de cette fraude n’est nul autre que cet Eddy de merde, rempli de strings infâmes, sortis pile poil quand je me suis mis au classé, ah putain quel plaisir… Et ce n’est pas de la mauvaise foi, Tekken a toujours donné des facilités à certains personnages pour les joueurs qui veulent bourrer sans réfléchir, mais là avec le Heat et tous les Power Crush (Rage art inclus) venant saboter constamment le mind game, eh bien, j’avoue que le jeu m’a moins convaincu avec cette nouvelle façon de jouer.

D’ailleurs, petite anecdote rigolote sur le sujet, il y a actuellement, au moment où j’écris ces lignes, un énorme troll qui fait l’expérience de laisser jouer sur Twitch un Eddy avec un bot qui spamme le coup 3 en boucle (vraiment rien d’autre). Et bien aussi fou que cela puisse paraître, il est arrivé jusqu’en Destroyer, un rang moyen certe, mais loin d’être dégueulasse non plus. Tout ça, juste en spammant une touche en boucle, rien d’autre. Et ça fait le café, car Eddy passe juste avec une touche entre plusieurs stances, fait des combos à base de 50 dégâts parfois en CH, et fait même des low, tout ça avec une touche sans direction bordel ! Et clairement, si certains pigent le truc et défoncent le bot, beaucoup de joueurs galèrent parfois, et s’ils ne trouvent pas la faille, ils perdent même ! Mais venez pas me dire qu’il n’y a pas un putain de problème quand même ! Le plus drôle, c’est que ce même bot était à un moment tombé sur celui d’une Jun qui spammait la touche 1, qui était arrivée Garyu quant à elle, misère…

Et même en regardant l’Evo qui a été diffusé au moment où j’écris ce texte, je n’ai pas trouvé les combats finaux vraiment oufs. Beaucoup de trucs crados surtout, comme une Alisa qui détruisait des barres de vie à coup de chip damage en heat avec la tronçonneuse, assez idiot. On voyait même des combos à base de mur explosif, sol explosif (nouveauté du jeu), partant sur des dégâts tellement absurdes que la game était quasi pliée avec juste un enchaînement. Même le tout dernier combat de la grande finale a clairement manqué de substance, j’ai trouvé, avec un dernier round plié en 10 secondes, car la Lili a réussi tous ses 50/50 totalement impossibles à voir et à ainsi bouffer le pauvre gars en face. Je ne sais pas, je préférais quand même le côté plus posé et réfléchi des anciens opus parfois…

Ah un Rage Art, super, j'adore attendre 10 secondes sans rien faire dans un jeu de baston ultra nerveux

Mais je ne vais tout de même pas bouder mon plaisir, je l’ai bien aimé ce Tekken 8, et si j’ai trouvé l’online en classé parfois vraiment pénible à jouer contre des joueurs au gameplay à la limite de l’insupportable, je me suis toutefois bien éclaté contre certains joueurs sur des combats d’une intensité de folie comme seul Tekken sait le faire (ce qui rend encore plus frustrant la limite de trois matchs). Et dans tous les cas, il reste toujours la possibilité de jouer autant qu’on veut avec un pote ou des gars trouvés sur les forums / Discord, qui restent de loin toujours la façon la plus fun de jouer à un jeu de baston en général.

Et si, comme moi, vous en avez un peu marre de certaines sessions frustrantes en ligne à cause des mécaniques du jeu, à l’heure où j’écris ces lignes, un patch note vient de sortir ! Et si celui-ci s’occupe principalement d’équilibrer de manière plus juste les personnages qui en avaient le plus besoin (gros nerf dans la gueule de Dragunov, mais gros up de Zafina, donc je m’en branle), il y a surtout dedans des promesses qui font plaisir à venir pour le patch de Juin. Les développeurs expliquent qu’ils vont faire en sorte que les gameplays uniques de chaque perso puissent plus s’exprimer au lieu de favoriser les coups génériques (type Heat Armor), Qu’ils vont nerfer de manière classique certains coups et surtout réduire les dégâts de combos parfois trop débiles, et enfin, réduire la domination des offenses débiles, en augmentant l’intérêt des options défensives, et en réduisant sûrement les Positifs frames en block. Que du bon donc, qui je pense, vont faire évoluer le jeu dans le bon sens, il faut juste lui laisser le temps de mûrir donc. Ah, et qu'il corrige aussi leur système de classé à base de point de puissance Tekken complétement stupide tant qu'il y sont...

Puis pour finir, je dois tout de même évoquer l’aspect des microtransactions nauséabondes qui ont gangrené le jeu au fil des premières mises à jour. Car si au début, si seuls les nouveaux persos hors de prix étaient prévus (on a l’habitude maintenant), nous avons désormais aujourd’hui tout ce qui se fait de pire en microtransactions dans un jeu vidéo, surtout dans un jeu vendu 60 balles. Nous avons maintenant un shop payant pour les cosmétiques, intégrés d’ailleurs de manière bien agressive dans le mode personnalisation. Nous avons aussi un putain de Battle Pass dans mon Tekken, vendu à un prix de merde, achetable seulement avec des points (genre 600 alors qu’on peut en acheter que 1000 minimum, les pires techniques de crevards donc), donnant en récompense en plus que des skins de merde, la plupart venant en plus de Tekken 7 et d’autres anciens épisodes. Le tout introduit discrètement au fil des mises à jour. Alors oui, rien n’apporte d’avantages aux joueurs, mais je hais ce genre de méthode, surtout sur un jeu payé au prix fort bordel.

Et on ne parlera pas de certains procédés douteux, comme Eddy, le premier perso DLC, forcément volontairement bien frustrant à affronter en ligne, qui de plus commence en rang Beginner contre toute logique, même pour des joueurs ayant des persos en Tekken God, histoire d’encore plus se faire laver le cul de manière injuste et nous pousser à l’acheter aussi. Car oui, tu ne peux pas t’entraîner contre lui en mode Replay, il faut payer le perso pour pouvoir le faire, alors que les développeurs avaient garanti qu’on pouvait s’entraîner contre des persos non payés pourtant. Pas du pay-to-win pour autant, mais entre ça, les microtransactions et on le devine, les futurs nouveaux persos qui seront volontairement broken à leurs sorties à la manière d’un Leroy de Tekken 7, je trouve qu’il n’y a pas meilleure manière de décevoir les fans de la série… Dont je fais partie.


Comme toujours avec cette saga, on reste sur un jeu de baston foutrement solide, que ce soit en termes de complexité, ou au contraire d’accessibilité avec son gameplay plus nerveux et agressif que jamais, tout le monde devrait y trouver son compte. Et bien que j’apprécie le nouveau gameplay, c’est peut-être bien la première fois avec la série où je préfère l’ancienne formule, qui favorisait plus la défense et le mind game, aspects fondamentaux du jeu de baston, qui ici, sont trop en retrait devant une offense trop facilement récompensée. Mais faut arrêter de se prendre la tête, ce Tekken 8 reste néanmoins un excellent défouloir sur lequel j’ai tout de même bien pris mon pied, et ça, ça reste l’essentiel. Bon par contre, les microtransactions de la honte, C’EST NON !

7/10

visage du gardien de Ultima 7

Hummm, Papa British m'a permis d'arrêter l'étude du Codex de la sagesse ultime (mais qu'est-ce donc que le Codex ?) pour jouer à ce très bon jeu, et j'ai bien apprécié...
Pour le créateur du site (mais qu'est-ce qu'un créateur de site ?), c'est un très bon jeu, mais il lui manque quelque chose pour vraiment faire partie des meilleurs...
Holala, je ne comprends rien à tout ça, puis de toute façon, il faut que je retourne à mes devoirs... Hum, c'est quoi un Paladin ?